Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail

Tenerife aux Canaries : Des Vacances… à la Montagne !

Tenerife, ses plages, ses stations balnéaires, ses centres commerciaux, ses parcs d'attractions… Mais surtout son volcan !

Depuis le printemps arabe et ses instabilités qui ont effarouché grand nombre de touristes, les Canaries, îles espagnoles de l’Atlantique, battent tous les records de fréquentation. Rien de surprenant finalement puisqu’elles attirent depuis longtemps les vacanciers de toute l’Europe, au point de s’en trouver défigurées par une urbanisation galopante. Mais ces dernières années, les Français redécouvrent la destination.

Nous nous intéressons à la plus connue (et la plus visitée) : Tenerife. Celles et ceux qui n’y ont jamais mis les pieds l’imaginent essentiellement balnéaire. Pourtant, ses plages présentent un intérêt plus que limité pour les estivants en quête d’authenticité et plus encore de tranquillité. Les « naturelles » sont peu nombreuses (la plupart sont donc artificielles) et surexploitées par le tourisme de masse qui, à Tenerife, trouve sa dimension la plus extravagante, particulièrement du côté de Playa de las Américas et de Los Cristianos sur la côte ouest de l’île.

Derrière chaque mètre carré de sable s’entassent des centaines d’immeubles et de villas. Il suffit de consulter Google Earth pour apprécier l’ampleur du phénomène : De fines langues de sables gris ou blonds sont adossées à une concentration ahurissante d’habitations et de centres commerciaux. Il vous faudra vous armer de patience pour y accéder en voiture. Vous tournerez longtemps avant de dégotter une place sur les hauteurs, en périphérie des zones urbaines, à vingt bonnes minutes à pied de la mer.

Assurément, Tenerife n’est pas une destination balnéaire mais montagnarde ! Tout le contraire de l’image véhiculée.

Sa topographie s’organise autour du Pic du Teide, le volcan majestueux qui culmine à plus de 3.700 mètres, une altitude qui en fait l’un des plus élevés au monde. Aussi haut que le Fuji Yama au Japon, et surclassant de 1.000 mètres le Piton de la Fournaise à la Réunion, et de 2.500 mètres la Montagne Pelée à la Martinique ou le Vésuve en Italie. Voilà qui vous donnera une idée de la taille du géant.

Tenerife est donc une île escarpée, cerclée de falaises parfois vertigineuses qui portent bien leur nom (Los Gigantes), parcourue de routes de montagne souvent tortueuses à souhait, comme celle, magnifique, qui relie Santiago del Teide au charmant village de Masca.

Un séjour réussi sous-tend de disposer d’un véhicule pour apprécier la diversité des paysages et des itinéraires que vous organiserez autour du Teide, dont le sommet est enneigé en hiver (vous le constaterez en visionnant notre diaporama réalisé en janvier 2017).

Où que l’on soit sur l’île, le volcan est la principale attraction paysagère. Quand il ne l’est pas, ce sont les panoramas qu’il offre sur le littoral, les villes et villages, les forêts… qui prennent le relais notamment dans le nord. Nous vous recommandons quelques étapes : Buenavista del Norte, Garachico (notre photo), Icod de Los Vinos, La Orotava… pour leur architecture coloniale. Les marcheurs ne passeront pas à côté du superbe site de las Arenas Negras, alternance de forêts de pins et de coulées de lave noire (parmi bien d’autres balades).

En s’approchant du Pic du Teide, les paysages deviennent lunaires, spectaculaires, bariolés de scories volcaniques ocres, brunes, grises et noirâtres… Les lieux sont aussi très fréquentés. Et pour cause : Ce Parc national préservé de toute construction disgracieuse est le plus visité d’Espagne.

Tenerife est donc une destination formidable pour celles et ceux qui privilégient les activités variées, alternant les balades en voiture, les randonnées nature, les escapades dans les villages coloniaux et un peu de plage (Toptrip vous recommande Callao Salvaje ou Playa San Juan, deux petites stations balnéaires à l’ouest de l’île).

Nous n’avons pas pour vocation de vous fournir un panorama complet de Tenerife (les guides y pourvoient mieux que nous ne saurions le faire), juste un avant-goût de son potentiel… à des tarifs très abordables. Nous y sommes partis le 31 décembre 2016 par l’intermédiaire de Lasminute.com pour 559 euros par personne (soirée du Nouvel An comprise !) ; hébergés dans un hôtel plus que correct, en demie pension (le Gran Hotel Callao). Nous avons loué une voiture Avis à 300 euros la semaine (on peut trouver beaucoup moins cher, c’est certain), parcouru près de 1.000 kilomètres et bénéficié de conditions météo très agréables (entre 21 et 25°C au niveau de la mer). Nous nous sommes baignés à trois reprises dans une eau vivifiante à 18/19°C.

Un super break hivernal entre mer et montagne !

Yves Barraud - Toptrip.tv

Nous vous invitons à visionner notre diaporama en tête d’article (séjour hiver 2016/2017).

Lire aussi notre dépêche : Tenerife confirme sa progression sur le marché français.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

À propos

Pour toute demande d'information :

travelprovideo@gmail.com

Ou 06 82 57 57 8zéro