Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail

Le Tour du Monde en Avion Privé : Le Machu Picchu

Un Tour du Monde en avion privé, voilà une aventure qui mérite d’être partagée. Toptrip.tv vous en réserve l’exclusivité ! Deuxième escale : Le Machu Picchu.

Atterrissage à Cuzco, superbe ville coloniale juchée à 3.400 mètres dans les Andes péruviennes, qui réservera cependant aux voyageurs de pénibles désagréments, comme ces redoutables maux de têtes dus à l’altitude.

Ce matin, comme bien d’autres compagnes et compagnons, je suis épuisé par cette nuit chahutée par une migraine tenace. Comme un lendemain de cuite (sévère) au bon vieux temps de mes extravagances éthyliques. Ce n’est pas le verre de vin absorbé la veille qui me met dans cet état misérable mais bien le mal des sommets dont je ne m'extirperai que tardivement.

Pourtant, aujourd’hui, il s’agit d’être en forme car la journée promet d’être longue. Elle commence par trois heures et demie de train pour rejoindre Aguas Calientes, bourgade nichée aux pieds du Machu Picchu. Le parcours est plutôt décevant. Je m’attendais à des paysages plus spectaculaires, plus grandioses. Là, notre train panoramique très confortable roule en pente douce (eh oui, l'altitude du Machu Picchu dépasse à peine les 2.000 mètres alors que nous partons de 3.400 mètres), au fond d’une large vallée sans caractère à l’exception de quelques villages qu’on devine au loin.

Nous arrivons à Aguas Calientes pour embarquer dans un bus qui, pendant 20 bonnes minutes, va avaler la route parfois vertigineuse qui nous conduit au Graal. Nous voici enfin libérés après 4 heures et demie de transport. La mythique cité inca découverte en 1911 se mérite.

« Vous êtes chanceux !, nous assure notre guide. Le ciel est dégagé. Il y a deux jours, un groupe de Français n’a pu faire la visite. Il tombait des cordes et le site était engoncé dans un épais nuage ». Charmant !

Se taper 8 à 9 heures de transport (aller-retour) et rester sur sa faim, bonjour l’ambiance dans le groupe ! Mais pour nous, le soleil est au rendez-vous, tout comme les redoutables bébêtes piqueuses qui pullulent dans les ruines. De minuscules moustiques d’une voracité extrême s'attaquent aux bras et aux jambes de mes camarades (je n’ai pas été épargné). Vous êtes prévenus !

La majesté de la cité inca ne décevra pas mes attentes. D’autres seront plus réservés. De leur point de vue, ailleurs notamment au Mexique, les cités précolombiennes (aztèques par exemple) sont faciles d'accès et très spectaculaires par leur étendue et leurs impressionnantes pyramides. Ils ne bouderont cependant pas leur plaisir d’être là, dans un cadre à couper le souffle.

La magie s'opère tant le lieu est empli de mystères bien gardés : Qu'est-ce qui a motivé l'édification de cette cité dans un environnement hostile et escarpé ? Pour quelles raisons a-t-elle été abandonnée et redécouverte si tardivement (il y a un peu plus d'un siècle) ? Quelques plaisantins me livreront leur conclusion acrobatique : La voracité des moustiques qui hantent le Machu Picchu a eu raison des Incas. Il est vrai que le souvenir des piqûres et démangeaisons restera pour certains plus vivace dans les jours qui suivent que les images de la cité perdue.

Nous rejoindrons Cuzco comme nous en sommes venus, par le train. Les clients de Première Classe monteront à bord d’une rame beaucoup plus confortable et cosy, équipée de wagons-restaurant où leur sera servi un vrai repas par des serveurs tirés à quatre épingles. Dans le wagon-bar, l’ambiance sera muy caliente à l’heure de l’apéritif, comme vous pourrez l’apprécier dans le résumé vidéo de cette journée (en tête d'article).

Prochaines escales : l’Île de Pâques, une étape magique, probablement la plus appréciée de ce Tour du Monde selon un petit sondage réalisé auprès d’une dizaine de participants. Puis Tahiti et Mooréa, la perle du Pacifique. Notre voyage monte en puissance !

Yves Barraud – Toptrip.tv

À lire aussi : La présentation du Tour du Monde en Avion Privé.

Puis l'escale 1 : Rio de Janeiro. L'escale 2 : le Machu Picchu. L’escale 3 : l’Île de Pâques. L’escale 4 : Tahiti et Mooréa. L'escale 5 : La Nouvelle-Zélande. L'escale 6 : La Grande Barrière de Corail. L'escale 7 : Le Vietnam. L'escale 8 : La Birmanie.

Et enfin, les escales 9 et 10 (en Inde et en Jordanie) illustrées d'une vidéo de 14 minutes sur la totalité du Tour du Monde.

(1) Plus d'infos sur Safrans du Monde, l'organisateur de ce Tour du Monde : www.safransdumonde.com

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

À propos

Pour toute demande d'information :

travelprovideo@gmail.com

Ou 06 82 57 57 8zéro